Visiter Cote Amalfitaine

Visiter Cote Amalfitaine, 36 kilomètres du paradis

[Voti: 1    Media Voto: 5/5]

Visiter Cote Amalfitaine: de Positano à Vietri sul Mare ..36 kilomètres du paradis. Quatorze emplacements chacun avec ses particularités et ses traditions..

Visiter Cote Amalfitaine: de Positano à Vietri sul Mare ..36 kilomètres du paradis. Quatorze emplacements chacun avec ses particularités et ses traditions..

Pour ce qu’elle vaut une visite au moins une fois dans leur vie. Immergé dans une part de paysages enchanteurs, une mer cristalline de couleurs intenses, nature sauvage, majolique d’églises et maisons s’accrochent à la roche imperméable. La côte tire son nom d’Amalfi, pour sa situation centrale et le rôle historique qu’il occupe.

Visiter Cote Amalfitaine

Cliquez sur J’aime sur la page Facebook

 Le B & B Fauno est à seulement 16 km des fouilles d’Herculanum, facilement accessible en 20 minutes (voiture) ou avec le train Circumvesuviana (seulement 500 mètres du B & B).

Vous pouvez réserver votre hébergement en ligne avec confirmation immédiate en cliquant ici et en choisissant votre chambre.

Vérifier la disponibilité  Réservez votre chambre

 Pour plus d’informations ou une offre personnalisée, vous pouvez également nous contacter par E-Mail o WhatsApp: :(+39) 327 3543655 

Visiter Cote Amalfitaine

Plus Informations

La côte amalfitaine se trouve dans la province italienne de Salerne et s’étend de Positano jusqu’à Vietri sul Mare. Cette partie de la côte est très réputée pour ses falaises mais également pour ses paysages de rêve entre terre et mer. En 1997, elle a été classée au patrimoine mondial de l’Unesco. On peut y trouver des petits villages de pêcheurs, des plages de sable chaud et des criques désertes mais également des monuments historiques italiens. La région est aussi réputée pour son maquis et sa végétation très abondante et odorante.

La route découle tortueuse, comme un balcon suspendu entre la mer bleu cobalt et les pentes des monts Lattari, dans un enchainement de vallées et promontoires, entre calanques, plages et terrasses cultivées d’agrumes, vignes et oliviers. Un lieu unique, défendu par l’Unesco en tant que Patrimoine mondial de l’Humanité.

Notre voyage commence à Salerno, splendide petite ville qui surgit sur le golfe de la mer Tyrrhénienne, entre la Côte Amalfitaine et la pleine du Sele et le Cilento (au sud) dans le point où la vallée de l’Irno s’ouvre vers la mer : on peut en avoir un aperçu en faisant une promenade sur le bord de mer de Trieste et une visite au château médiévale d’Arechi, qui domine Salerno du haut.

A trois kilomètres à l’ouest, la côte abrite le village de Vietri sul Mare et son centre habité, tandis que sa zone maritime affleure au fil de l’eau.

Ce splendide village est le berceau de la faïence (majolique en italien). Ce n’est pas un hasard si la coupole de l’église de Saint Jean-Baptiste et la façade de l’Archiconfrérie de l’Annunziata et du Rosario soient recouvertes de ces magnifiques céramiques multicolores.

Aussi les bourgades de pêcheurs de Cetara et Maiori, deux des centres balnéaires les plus fréquentés pour leurs plages de sable fin, vantent leurs églises- respectivement celle de San Pietro et celle de Santa Maria a Mare- et leurs coupoles revêtues de carreaux céramiques en faïence.

Mais avant d’arriver à Maiori, un lieu extraordinaire d’un point de vue panoramique est certainement Capo d’Orso. A visiter également l’abbaye de Santa Maria de Olearia, creusée dans un roché.

De Maiori il est possible d’entamer un chemin de traverse vers l’intérieur des terres pour rejoindre Tramonti, terre des maîtres pizzaïolos. Si au contraire on décide de poursuivre le long de la Côte, nous voilà à Minori, considérée l’Eden de la Côte pour son climat frais et ventilé. La ville d’Atrani, loin du tourisme de masse, conserve toute son authenticité maritime.

On poursuit vers Ravello, hissé à 350 mètres d’altitude, un des enchantements de la Côte pour l’élégance de ses villas: les jardins et les belvédères de la Villa Rufolo et de la Villa Cimbrone s’ouvrent sur des panoramas époustouflants.

En descendant on tombe sur Amalfi, petite ville, ancienne République Maritime qui donne le nom à la Côte (amalfitaine): immanquable le dôme de Saint André Apôtre, en style arabo-sicilien, reconstruit avec des allures baroques pendant le XVIII siècle avec son beau perron et son merveilleux cloître.

Après avoir traversé la gracieuse Praiano, on arrive à Positano, lieu de vacances déjà à l’époque romaine, avec ses maisons blanches qui donnent sur la mer, regroupées autour de l’église de Santa Maria Assunta, également dotée d’une coupole en faïences.

Très typiques ses ruelles pleines de petites boutiques où il est possible d’acheter les produits de l’artisanat locale et ses innombrables « perrons » (escaliers) qui joignent le haut du village à la plage.

Certaines plages : la Spiaggia Grande et celle de Fornillo sont accessibles à pied, d’autres : La Porta, l’Arienzo et San Pietro Laurito sont accessibles par la mer.

Magnifique, la route pour Sorrente s’engage dans les terres jusqu’à Sainte Agathe sur les Deux Golfes (celui de Naples et celui de Salerno).

Enfin Sorrente, la ville des jardins d’agrumes embrasse le golfe de Naples, point de départ idéal pour une excursion à Capri, Ischia, NaplesHerculanum et Pompéi.

Visiter Cote Amalfitaine

Très caractéristiques les majoliques et les céramiques colorées, qui reproduisent souvent l’image du « sfusato amalfitano » le typique citron cultivé dans la côtière, qui porte l’appellation Igp (Indication géographique protégée).

Pour les recettes, les typiques assiettes à base de poisson : spaghettis aux palourdes, soupes, anchois frits, paupiettes d’espadon, petits poulpes noyés, moules poivrées. A goûter absolument, les « gnocchi alla sorrentina »,  les spaghettis aux noix et les « cannolini ».

Renommés aussi les produits laitiers : les mozzarellas au naturel où rôties sur des feuilles de citronnier et les raviolis fourrés de ricotta et assaisonnés avec du beurre fondu et du zest de citron.

A essayer, à la fin du repas, un verre de limoncello : liqueur traditionnel obtenu à partir de zest de citrons cultivés là-bas.

Les desserts : Santa Rosa, le classique feuilleté napolitain farci avec de la crème à base de ricotta et fruits confis, accompagné de confiture de griotte.

Plage d’Arienzo

Via Arienzo | 84017 – Positano

Aussi connu comme la plage des 300 marches vue l’énorme quantité de marches que vous devez faire pour y accéder, la plage d’Arienzo est un endroit vraiment très agréable pour profiter de ces lieux d’une beauté pure et unique.

En vous promenant par les escaliers, vous aurez une prémiére idée du lieu incroyable que vous allez voir.

La plage est desservie par une complexe privé, où vous pouvez louer des parasols et des lits de bronzage, sinon vous pouvez choisir la zone libre et profiter de l’eau cristalline de Positano.

Plage de Laurito

Via Laurito | 84017 Positano

La plage de Laurito est la plus petite et la plus sauvage de Positano. La meilleure façon pour rejoindre ce petit angle de paradis il est de se faire emener avec un bateau de Positano, et juste après 5 minutes, vous allez mettez vos pieds sur Laurio Beach.

Sinon, vous pouvez choisir de descendre les marches (400 et plus!), mais attention: vous devez les remonter!

Cette plage est vraiment calme et reposant, l’endroit idéal si vous êtes à la recherche d’un peu d’intimité.

Il ya un restaurants juste sur la mer, qui vous aidera à profiter encore plus de la cuisine locale.

Plage de Fornillo

Via Fornillo | 84017 – Positano

Juste une agréable promenade de la plage de Marina Grande, il ya la plage de Fornillo. Il s’agit d’une plage plus calme et relaxante que les autres, mais ne vous attendez pas à trouver personne durant les week-ends d’été!

FORNILLO différents stations balnéaires et restaurants, où vous pourrez vous détendre en mangeant un peu de cuisine Méditerranée typique bien s[r des plats napolitains bien sûr.

La plage de Fornillo est moins cher que Marina Grande, et la mer est encore plus clair, en raison du fait que cette plage est située plus loins du centre.

Facebook Comments

You may also like