réservation

Visiter Naples

Visiter Naples est une ville très riche en histoire et en monuments.

Visiter Naples: est une ville très riche en histoire et en monuments.

Visiter Naples est une ville très riche en histoire et en monuments. 

Vous l’aurez compris, Naples est la moins consensuelle des destinations italiennes. Il y aura ceux qui, comme Stendhal, trouveront que Naples est la plus belle ville du monde, et ceux qui ne parviendront pas à apprivoiser cette ville exubérante. Mais en tout cas, elle ne laissera personne indifférent !

Visiter Naples

Cliquez sur J’aime sur la page Facebook

 Le B & B Fauno est à 25 km de Naples, facilement accessible en 25 minutes, en voiture ou avec le train Circumvesuviana (seulement 500 mètres du B & B).

Vous pouvez réserver votre hébergement en ligne avec confirmation immédiate en cliquant ici et en choisissant votre chambre.

Vérifier la disponibilité  Réservez votre chambre

 Pour plus d’informations ou une offre personnalisée, vous pouvez également nous contacter par E-Mail o WhatsApp: :(+39) 327 3543655 

Visiter Naples 

Visiter Naples Plus Informations

Naples… c’est la moins politiquement correcte, une personnalité bouillonnante, une pauvreté qui a poussé une partie de la population à vivre de petits “trafics”, une circulation incessante, une atmosphère polluée…

Mais c’est aussi un patrimoine architectural de plus de deux mille ans, mélange d’influences normandes, aragonaises et espagnoles, un musée archéologique exceptionnel, de nombreuses églises baroques, un golfe qui plonge en admiration tous les visiteurs, un climat généreux, des Napolitains très communicatifs, un rythme de vie qui ne subit pas les diktats du temps et de la modernité…

Vous l’aurez compris, Naples est la moins consensuelle des destinations italiennes. Il y aura ceux qui, comme Stendhal, trouveront que Naples est la plus belle ville du monde, et ceux qui ne parviendront pas à apprivoiser cette ville exubérante. Mais en tout cas, elle ne laissera personne indifférent !

A faire
Observez la vie de la rue : se contenter de visiter les monuments historiques de Naples est une erreur ! Car le plus important se joue dans la rue : la vie des Napolitains. Ce sont leurs modes de vie et leurs habitudes qui donnent à la ville cette atmosphère unique. 

Arrêtez-vous et observez les scènes de vie. Vous verrez sûrement passer une religieuse ou un moine, des jeunes sur des scooters sans casques, des enfants qui jouent au football, des vieux artisans au fond de petites échoppes, du linge qui sèche, vous entendrez des brides de chansons inconnues provenant d’une radio non loin…

Rendez-vous par exemple dans la Via Tribunali et la Via S Biagi ou sur la place Bellini.

Souvent dénigrée de manière injuste, la capitale de la Campanie se niche au milieu d’une des plus belles baies de la planète. Entre les pentes raides du Vésuve et la douceur de Capri, à deux pas de Pompéi et de la merveilleuse Côte Amalfitaine, ses ruelles vivantes et populaires cachent d’anciens palais, des églises baroques et d’innombrables places animées.

Visite de la ville

Vous pouvez commencer par un promenade dans le vieux Naples,Spaccanapoli. Ce quartier populaire a été construit sur les voies principales de l’ancienne colonie grecque Neapolis. Il renferme une grande partie de la richesse architecturale de la ville. Il faut s’y perdre, observer l’animation et découvrir ses églises (Santa Chiara, San domenico Maggiore, la Chapelle San Severo pour voir le superbe Christ voilé de Sammartino, le Duomo dédié au saint patron de la ville saint Janvier…) et ses places (piazza Bellini, piazza del Gesù Nuovo…).

Partez ensuite à la rencontre du centre monumental et rendez-vous à la piazza del Plebiscito. Autour de cette gigantesque place en arc de cercle, se dresse la Naples aristocratique. Rejoignez le Castel Nuovo, imposant château du XIIIe siècle, après avoir vu le Palazzo Reale ou palais royal et le teatro San Carlo de style néo-classique (le deuxième théâtre d’Italie après Milan).

Ce quartier est également un paradis pour les amateurs du shopping. Deux adresses à retenir : la magnifique galerie Umberto Ier (qui voulait rivaliser avec la galerie Vittorio Emmanuele de Milan) et la via Toledo qui est la principale artère commerçante de la ville.

Tout au nord de la ville, le musée archéologique est à voir absolument. Ce musée est l’un des plus importants musées d’antiquités grecques et romaines au monde. Il contient de nombreux objets provenant de Pompéi. Nous vous conseillons de le voir après avoir été à Pompéi, afin de prendre toute la mesure des pièces exposées. Un peu plus haut vous attend la galerie Capodimonte. Elle renferme une belle collection de peinture italienne.

Le Château de l’Oeuf trône dans l’agréable port de Santa Lucia au pied de Naples. Cette citadelle, sur laquelle plane une étrange légende, est indissociable du panorama napolitain.

Ceux qui ont un peu plus de temps pourront s’arrêter dans les quartiers et sites suivants : la chartreuse San Martino et sa très belle vue sur le golfe et la ville, la Mergellina qui est le quartier le plus agréable pour flâner en bords de mer et le quartier espagnol qui a mauvaise réputation (un minimum de prudence à avoir) mais qui offre de très belles scènes de la vie napolitaine.

Programme de visite pour une journée

Si vous êtes à Naples pour une journée de visite, nous vous proposons le programme de visite ci dessous qui vous permettra d’avoir un aperçu de la richesse de la ville :

Rejoignez le Duomo (Via Duomo) pour la visite de la cathédrale de Naples.

Vous pouvez ensuite découvrir Musée Archéologique National qui est proche du Duomo, pour y voir les salles principales.

Ensuite, empruntez le funiculaire, stazione Montesanto, pour rejoindre la Chartreuse de San Martino.

Après la visite, redescendez par le funiculaire stazione Centrale pour arriver à la Galerie Umberto Ier

Terminez votre journée par la visite du Palazzo Reale.

Observation : Il faut tenir compte de la fermeture des églises, généralement entre 12h30 et 16h30 – Profitez-en pour vous ménager une pose « déjeuner » et la visite des sites ouverts.

Bonnes adresses :

Les boutiques de crèches, l’une des spécialités de Naples : vous pourrez en trouver rue San Gregorio Armeno entre les églises San Lorenzo et San Gregorio.

La Via Toledo abrite aussi de nombreuses boutiques d’artisanat local.

Pizzerias : l’un des restaurant les plus réputés de Naples est SORBILLO via del Tribunali. Bien entendu, vous trouverez facilement d’autres restaurants de qualité !

Café : nous vous recommandons le Grand Cafe GAMBRINUS, le plus célèbre de Naples avec ses fresques remarquables. Il se situe entre la Galerie UMBERTO Ier et le Palazzo Reale.

Restaurants : ceux de Santa Lucia (au Borgo Marinaro) sont particulièrement plaisants, à midi ou le soir.

Pour télécharger le programme de visite au format pdf (et faciliter l’impression) : Programme de visite

naples-1j

En avion, Alitalia, Air France, Meridiana ou encore Easy Jet sont quelques unes des compagnies assurant la liaison jusqu’à Naples.

Le départ est souvent de Paris.En train, après que «Le Palatino» ou «Le Galilei» (réservations et couchettes obligatoires, billets en vente auprès de la SNCF) vous aura menés jusqu’à Rome, vous devrez prendre une correspondance de Rome à Pompéi (1 train toutes les 30 min, les deux villes sont distantes de 250 km).

En voiture, il vous suffit de prendre le même itinéraire que pour aller à Rome et de continuer sur l’autoroute A1 jusqu’à Pompèi.

Transport sur place
En voiture, faites attention à la conduite des napolitains (qui n’est pas une légende !) : feux rouges grillés, passages piétons non respectés… Naples, c’est la jungle !

Préférez le scooter : de 18 à 25 euros pour une heure, de 55 à 80 euros la journée, de 200 à 300 euros les 4 jours.

Il y a deux lignes de métro Metropolitana F.S. et Metropolitana collinare. A cela s’ajoutent des trains urbains (Circumflegrea, Circumvesuviana et Ferrovia Cumana), des trams, des bus et des quatre funiculaires.

Tous les bus passent par la gare de Naples, place Garibaldi. Sur cette place, vous pourrez obtenir des informations sur le réseau des bus au guichet de la société ANM. La ligne de bus n°2 dessert les principaux lieux touristiques.

Trois funiculaires vous permettront de vous rendre dans le quartier Vomero.Il y a une douzaine de parkings à Naples. L’heure est en général facturée entre 1 et 2 euros. Vous pourrez vous garer sur les emplacements délimités par des lignes bleues. Vous devrez soit payer à un horodateur, soit acheter un grattino à l’employé du parking ou le cas échéant à un bureau de tabac à proximité.

Il est fréquent qu’un parcheggiatore surveille une place non payante. Ce dernier n’appartient à aucune entreprise. Il est d’usage de lui donner un pourboire pour avoir “gardé” votre véhicule.

Pour rejoindre les îles de Capri et d’Ischia en bateau, le départ se trouve juste devant le Castel Nuovo.

Où aller ?

Visiter Naples – Insolite

Les rues de Naples sont un véritable théâtre à ciel ouvert : le linge étendu sur les balcons, les Vespa qui grondent dans les ruelles, les artisans travaillant dehors devant leurs magasins, les enfants qui jouent, les mamas qui discutent de portes en portes… La vie napolitaine elle-même est une curiosité à voir, à découvrir, et pourquoi pas à partager !
Visiter Naples

Edifices religieux

La Cathédrale (Duomo) a fait l’objet de nombreuses reconstructions suite à des tremblements de terre. Elle renferme de nombreuses fresques et une chapelle de style gothique. Par une porte située en face du trésor sur la gauche de la cathédrale, on accède à la basilique Santa Restitua qui était la cathédrale originale de la ville au IVe siècle. L’une de ses chapelles renferme le trésor de San Gennaro, nom donné aux reliques de saint Janvier qui est à l’origine d’une fête où son sang, conservé dans deux ampoules, doit miraculeusement se liquéfier.

Les volcans à ne pas manquer

Le Vésuve est un véritable symbole de la ville de Naples. Culminant à plus de 1281m, il possède un cratère de 600m de long et 200m de profondeur, toujours en activité. Son ascension et la descente dans le cratère de cendres est vraiment à faire.
Tarif : de 10 euros.
Comptez 20 min pour l’ascension.

Patrimoine culturel

Le Palais Royal fut construit entre 1600 et 1602 et présente un aspect monumental. Il abrite aujourd’hui un musée avec meubles et objets d’époque. Vous pouvez également visiter les appartements royaux.Le Palais Cellamare est un très beau palais de l’époque Renaissance avec des cours intérieures et des fontaines.

Patrimoine culturel / Archéologie / musée

Le musée archéologique de Naples est l’un des plus importants musées d’antiquités grecques et romaines au monde. Il renferme une grande collection d’objets archéologiques et de collections d’antiquités gréco-romaines en provenance des sites de Pompéi, Stabies et Herculanum, mais aussi d’Égypte. Il possède même un cabinet secret qui renferme une collection d’art érotique depuis 2000. On y retrouve également des mosaïques, des bronzes, et diverses peintures.Ouverture : ouvert entre 9h et 20h (entrées jusqu’à 19h).
Fermeture hebdomadaire le mardi.
Logé dans un ancien palais royal des Bourbons, le musée Capodimonte est une visite intéressante pour retracer l’évolution de la peinture du XIIIe au XVIIIe siècle. Parmi ses quelques centaines de tableaux, vous verrez des œuvres d’illustres peintres italiens (Michel-Ange, Raphaël, Titien, Bellini,…) mais aussi d’artistes flamands comme Peter Bruegel l’Ancien.

Sites historiques

Le quartier de la Sanita était destiné à l’époque aux sépultures greco-romaines. Ces galeries souterraines se sont ensuite étendues et possèdent des fresques d’époque qui représentent les défunts. Vous pouvez visiter les plus connues, la catacombe de San Gennaro ou San Gaudioso, depuis l’église Santa Maria della Sanità. Visitez les si la chaleur est trop lourde, vous serez au frais.

UN VOYAGE AUX GALERIES SOUTERRAINES DE NAPLES

Les galeries souterraines de Naples se trouvent à plus de 30 m de profondeur. Elles ont été creusées lors de la construction de l’enceinte de la cité. Elles s’étendent sur 80 km et sont accessibles en descendant les 121 marches de l’escalier du site. Ces galeries ont beaucoup servi durant la Seconde Guerre mondiale. Durant les bombardements aériens, plus de 4 000 personnes s’y sont réfugiées. Une partie des grottes avait été aménagée en cave par le cloître San Gregorio Armeno. Le circuit s’achève par la visite du théâtre romain découvert dans les années 2000.

Les fouilles de Herculanum

Les fouilles de Herculanum, une station balnéaire du passé

Les fouilles de Herculanum: est une ancienne ville romaine située à l’est de Naples!

Les fouilles de Herculanum est une ancienne ville romaine située à l’est de Naples!

Elle a été anéantie par l’éruption du Vésuve de 79 ap. J.-C., qui a aussi détruit Pompéi et quelques autres cités construites à proximité du volcan. À Herculanum, ce sont des boues volcaniques qui ont entièrement recouvert la ville, formant ensuite une roche dure, rendant les fouilles très difficiles.

Les fouilles de Herculanum

Cliquez sur J’aime sur la page Facebook

 Le B & B Fauno est à seulement 16 km des fouilles d’Herculanum, facilement accessible en 20 minutes (voiture) ou avec le train Circumvesuviana (seulement 500 mètres du B & B).

Vous pouvez réserver votre hébergement en ligne avec confirmation immédiate en cliquant ici et en choisissant votre chambre.

Vérifier la disponibilité  Réservez votre chambre

 Pour plus d’informations ou une offre personnalisée, vous pouvez également nous contacter par E-Mail o WhatsApp: :(+39) 327 3543655 

Les fouilles de Herculanum 

Les fouilles de Herculanum

Conseils et informations utiles pour les ruines d’Herculanum.

Le site d’Herculanum, tout comme celui de Pompéi, a été exploré et étudié par les archéologues depuis le XVIIIe siècle. On peut aujourd’hui visiter le site archéologique, situé à l’air libre ou en souterrain, au-dessous de la ville moderne.

La notoriété d’Herculanum est éclipsée par celle de Pompéi, mais le site offre pourtant sur un périmètre concentré des vestiges très évocateurs, grâce à leur élévation et la restauration de nombreuses couvertures. Elle est moins célèbre, moins vaste, et du coup moins visitée que sa voisine. Pourtant, de toutes les cités ensevelies par l’éruption du Vésuve, c’est la mieux préservée.

Les fouilles de Herculanum

Ancient tradition connected Herculaneum with the name of the Greek hero Herakles (Hercules in Latin and consequentlyRoman Mythology), an indication that the city was of Greek origin. In fact, it seems that some forefathers of the Samnitetribes of the Italian mainland founded the first civilization on the site of Herculaneum at the end of the 6th century BC. Soon after, the town came under Greek control and was used as a trading post because of its proximity to the Gulf of Naples. The Greeks named the city Ἡράκλειον, Heraklion. In the 4th century BC, Herculaneum again came under the domination of the Samnites. The city remained under Samnite control until it became a Roman municipium in 89 BC, when, having participated in the Social War (“war of the allies” against Rome), it was defeated by Titus Didius, a legate of Sulla.

After the eruption of Mount Vesuvius in 79 AD, the town of Herculaneum was buried under approximately 20 metres (50–60 feet) of ash. It lay hidden and largely intact until discoveries from wells and underground tunnels became gradually more widely known, and notably following the Prince d’Elbeuf’s explorations in the early 1700s.  Excavations continued spasmodically up to the present and today many streets and buildings are visible, although over 75% of the town remains buried. Today, the Italian towns of Ercolano and Portici lie on the approximate site of Herculaneum. Until 1969 the town of Ercolano was called Resina. It changed its name to Ercolano, the Italian modernization of the ancient name in honour of the old city.

The inhabitants worshipped above all Hercules, who was believed to be the founder of both the town and Mount Vesuvius. Other important deities worshipped include Venus, who was believed to be Hercules’ lover, and Apollo.

Accès
Corso Resina, Ercolano (NA)
N.-B. Nous invitons les visiteurs à organiser leur visite afin de ne pas introduire de bagages encombrants dans la zone archéologique
Horaires
du 1er novembre au 31 mars : tous les jours de 08:30 à 17 h 00 (dernière entrée 15.30 heures)
du 1er avril au 31 octobre : tous les jours de 08:30 à 19 h 30 (dernière entrée 18 h)
Billets
Unique (valable 1 jour)
Entier € 11,00
Réduction de 5,50 €
Gratuit : Pour les citoyens de l’UE âgés de moins de 18 ans ou plus de 65 ans (pour l’UE des conditions de réciprocité).

Les fouilles de Herculanum

A 11 km au sud-est de Naples, à l’ombre du Vésuve, la ville d’Herculanum attend le visiteur, pour lui raconter sa splendeur d’antan et son destin tragique, car elle subira elle aussi la colère du volcan qui l’ensevelira sous ses cendres. Nous passons sous une magistrale porte, qui nous indique que nous entrons dans la ville d’Herculanum aujourd’hui ressuscitée de ses cendres.

Elle nous offrira, au détour de chacune de ses longues, de magnifiques vestiges, comme la très belle mosaïque de la maison de Neptune et les fresques murales qui décorent toutes ces maisons que l’on croise et nous rappelle combien la vie devait être douce et agréable. Et puis ce thermopolium, véritable fast-food de l’époque, qui nous montre que la ville n’était pas seulement un lieu de villégiature, mais aussi un important centre commercial.

Nous découvrirons également la maison des Cerfs avec ses multiples sculptures, le pavement de la maison Samnite et au fur et à mesure de notre visite, ces portes qui s’ouvrent et vous laissent entrevoir ces corps pétrifiés à tout jamais par la Cliquez sur la vignette pour agrandir la photo.cendre et qui vous rappelle que même si la population d’Herculanum a réussi à s’enfuir contrairement à celle de Pompéï, plus de 100 corps y ont tout de même été découverts.

Nous continuerons ainsi, allant de maison en maison, admirant chacune des fresques, s’y bien préservées, comme ses poutres au plafond, noircies par la cendre. Nous finirons par les thermes, qui tranche agréablement avec la chaleur extérieure qui avoisine les 27°. On s’y installe quelques minutes, en profitons pour admirer les vestiaires et leurs casiers aux inscriptions quasi illisibles aujourd’hui. Nous nous dirigerons ensuite vers la piscine et ses reliefs admirablement bien conservés.

Ainsi s’achève notre visite. Le site d’Herculanum est certes moins important en superficie que Pompéï, mais non moins intéressant. Il est néanmoins souhaitable de réaliser sa visite avant celle de Pompéï, car si l’on fait l’inverse, la visite de Pompéï risque de faire de l’ombre à Herculanum et le touriste ne lui accordera pas toute l’attention qu’elle mérite pourtant.